Edito

L’ADA Feria a décidé de saisir le tribunal Administratif de Pau

Compte tenu des circonstances et de la manière dont s’est comportée la Municipalité de Parentis en Born à l’égard de l’ensemble des membres de l’ADA Feria et de tous les bénévoles qui ont œuvré durant plus de 15 ans à l’organisation des novilladas , notre Association a décidé de saisir le Tribunal Administratif de Pau pour trancher le litige qui l’oppose à la Ville de Parentis en Born suite à la décision de la commune de rompre la convention de mise à disposition des Arènes pour l’organisation des Bolsins, novilladas et corridas. Bien entendu, nous ne manquerons pas d’informer nos amis aficionados des suites données à ce dossier.

Actualités

Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre…

Dans plusieurs posts successifs parus sur Facebook l’un des membres de l’opposition municipale siégeant au nouveau Conseil Consultatif Taurin en tant que désormais Vice-Président (toutes nos félicitations pour cette belle promotion !) réagit au Communiqué de l’ADA Feria.

Si l’on s’en tient uniquement aux déclarations, il s’agit là d’un pavé de bonnes intentions qui si l’on n’y prend pas garde nous ferait presque sortir les mouchoirs…

La réalité malheureusement est tout autre. Sans vouloir tomber dans la paranoïa, nous sommes convaincus que notre éviction était soigneusement préparée depuis déjà pas mal de temps. Plusieurs personnes nous ont fait part à l’époque d’indiscrétions sur ce qui se tramait dans notre dos… Plus concrètement, à l’approche des élections municipales, il n’aurait pas été de bon ton de ne pas renouveler la convention avec l’ADA Feria (Année du Centenaire). Cette décision aurait été du plus mauvais effet dans le contexte pré-électoral et les crispations autour des travaux de couverture des Arènes. Il a donc fallu attendre de meilleurs jours en l’occurrence la prise de fonctions de notre nouvelle Maire. Connaissant l’état des relations entre les différents acteurs, ce fut un jeu d’enfants pour elle d’entrainer fort intelligemment l’opposition dans sa manœuvre… Mais de là à ce que certains membres de l’opposition aient pu être des soutiens actifs à ce projet, cela reste pour le moins paradoxal…

Sans aucune illusion sur la versatilité politique de nos élus, nous avons pu mesurer comment certains champions de la soi-disant « démocratie participative » ont oublié (par connivence ?) de nous interroger (par simple correction) avant de succomber aux sirènes de la majorité municipale… La moindre des choses aurait été qu’avant le 3 Novembre (dernier jour précédant notre rencontre avec Madame le Maire) les représentants de l’opposition nous interpellent pour connaitre notre appréciation sur le sujet. Or, ils ne l’ont pas fait (en temps voulu) car ils ont été soit piégés, soit complices de la décision de notre Maire…qui très justement nous a informé le jour de notre rencontre avoir eu l’accord des élus lors de la réunion tenue le jour précédent…En clair, comme l’a écrit notre Maire « les conditions de l’intervention municipale seront à déterminer ultérieurement par des discussions en toute transparence avec l’ensemble des organisateurs » A croire que nous ne faisions pas partie des organisateurs et que nous n’avons pas su discerner la transparence des discussions…

Actualités

A l’heure du dégagisme…

L’année 2020 se termine, difficile et douloureuse pour beaucoup d’entre nous, année noire pour la tauromachie, à Parentis en Born comme ailleurs.

Pour 2021, nous avions projeté d’organiser la feria autour de deux « Desafios Ganaderos ». Nous nous apprêtions à partir au campo pour voir les lots de novillos sur lesquels nous avions déjà mis une option préalable au mois de Septembre…

Cependant, l’actualité nous occupait d’une autre manière avec le projet de « Développement durable de la tauromachie » mené par l’UVTF. En désaccord avec celui-ci, nous avions sollicité une réunion avec la nouvelle Maire de Parentis en Born Madame Marie Françoise Nadau, pour lui exposer notre point de vue sur ce sujet.

Le 4 Novembre, nous étions reçus par Madame le Maire MF Nadau, Madame Gazeilles Ajointe aux Associations et Denis Roche Responsable du Service Animations pour évoquer ces questions.

Sans pouvoir aborder l’objet initial de notre réunion, Madame le Maire nous a tout d’abord signifié qu’elle entendait reprendre la main sur l’organisation des novilladas en revoyant la politique taurine qui serait désormais « plus accessible à tous », moins « élitiste » et plus festive… Pour cela elle envisageait de créer une nouvelle commission taurine ou bien entendu nous serions conviés aimablement à apporter notre expertise et nos conseils (sic !!)

En clair, après 5 minutes d’entretien, nous étions virés comme des malpropres après plus de 15 ans de bénévolat en ayant assumé tous les risques notamment sur le plan financier et économique…

Pourtant, lors des dernières élections municipales, l’ADA avait adressé un courrier à tous les candidats pour connaitre leurs intentions quant à leur politique taurine. Madame Marie Françoise Nadau nous avait notamment fait la réponse suivante « la municipalité sera garante de la tradition tauromachique et participera à vos côtés à la promotion de notre feria. Quant à la gestion des corridas et novilladas, les conditions de l’intervention municipale seront à déterminer ultérieurement par des discussions en toute transparence avec l’ensemble des organisateurs ».

On le voit, les promesses ont été vite oubliées, les « discussions en toute transparence » se sont transformées en un oukase à la mode Trump… Pour tout remerciement, on nous proposait un strapontin à la future CTEM…

Lors de cet entretien, les arguments avancés pour justifier notre éviction (en dehors de la reprise en main de la politique taurine) ont été les suivants :

  • La convention passée entre l’ADA Feria et la Mairie (datant de 2006 puis renouvelée en 2012 et 2019 pour se terminer en 2025) est discutable sur le plan juridique et Madame le Maire entend la dénoncer.
  • La Mairie de Parentis en Born dépense plus de 20 000 euros pour l’organisation des novilladas
  • Ces raisons font que les élus souhaitent que la Municipalité reprenne l’organisation des corridas en constituant une régie municipale ou en optant pour une Délégation de Service Public.

Sur le premier point, quinze ans après sa signature (2006) et après 2 reconductions successives (2012 et 2019), la Municipalité découvre un soi-disant problème juridique…qui n’en est pas un… mais qui doit l’être pour tenter de justifier sa décision de reprise en main…

Sur le second, la Mairie veut faire croire qu’elle dépense 20 000€ pour les corridas alors qu’en réalité elle fait supporter à l’organisation des novilladas des dépenses qui concernent tous les spectacles taurins (Permanence des Services Techniques, Matériel, communication etc…). La réalité est que l’on affecte de manière arbitraire des dépenses aux corridas alors qu’en fait elles sont communes à tous les spectacles de la feria. Ne parlons pas des subventions que nous n’avons jamais sollicitées et que bien entendu nous n’avons jamais perçues (sic !!)

Plus communément, pour justifier cette décision un proverbe célèbre vaut mieux que toute explication : « Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage… »

Bref, pour ce qui nous concerne si nous avions dû faire notre « despedida », nous aurions souhaité annoncer nous-mêmes, la date de notre départ…. Nous aurions aimé organiser au moins la feria 2021 dans le cadre de la restructuration des arènes et participer à leur inauguration. Nous aurions aimé partir avec élégance et un minimum de remerciements pour ces années de bénévolat sans compter….

Tout ceci ne se fera pas pour de sombres intérêts de pouvoir, d’opportunisme et de reconnaissance.

Nous remercions donc très fort tous les aficionados fidèles à ces arènes depuis tant d’années, qui nous ont soutenu dans les bons comme dans les mauvais moments et tous les bénévoles qui nous ont tant aidés.

Nous remercions également les partenaires et leur soutien financier indispensable sans qui nous n’aurions pas pu continuer…

Enfin, un grand merci à nos mandataires Alain Lartigue et Maité Hausseguy, aux ganaderos, toreros, mayorales et bien d’autres encore avec qui nous avons tissé des liens d’amitié très forts. Nous n’oublierons jamais les moments passés avec eux, leur amabilité et leurs qualités humaines, leur accueil, ce qui est de loin le plus important et le plus enrichissant.

Nous sommes très fiers de ce que nous avons réalisé, et nous ne regrettons rien.

Demeure une légère amertume, qui sera vite estompée lorsque nous reprendrons de toute façon la route des toros, nous irons encore dans nos arènes de prédilection où l’on privilégie l’éthique et l’authenticité concepts malmenés par les adeptes de « la fiesta circo » jusque dans nos propres arènes…  Nous sommes sûrs d’y retrouver nos amis aficionados et tous ceux qui défendent une certaine intégrité de la Fiesta brava.

Une page se ferme, les platanes ont été déracinés, place à la nouvelle équipe et sa modernité….

Encore merci à tous

Suerte para todos !!

Actualités

Meilleurs voeux 2021 !

Le Président et l’ensemble des membres de l’ADA vous présentent leurs meilleurs voeux pour 2021 ! Ils vous informent qu’ils ne seront malheureusement pas au rendez vous de la prochaine feria puisque la Municipalité de Parentis a décidé de rompre unilatéralement la convention existante avec l’ADA Feria. Cette décision implique que l’ADA Feria n’organisera plus les novilladas parentissoises. Nous tenons à remercier l’ensemble des Aficionados, des partenaires et des professionnels qui nous ont témoigné leur confiance durant plus de 15 ans. C’est avec grand plaisir que nous nous retrouverons dans des lieux ou le toro restera le protagoniste majeur de la tauromachie que nous aimons.

Actualités

Lettre à nos abonnés

Jose Cabrera Août 2019 Photo Paul Ribat

Comme vous le savez, notre pays traverse une crise sans précédent sur le plan sanitaire. En tant qu’organisateurs bénévoles c’est avec beaucoup de regrets que nous avons décidé d’annuler les novilladas prévues les 8 et 9 Août prochains.

Pour nous, les conditions d’accueil des aficionados et de nos ami(es) abonné(es) étaient totalement incompatibles avec les mesures de protection préconisées par les pouvoirs publics.

Aujourd’hui, le Premier Ministre vient d’annoncer la suppression des rassemblements de plus de 5000 personnes et le maintien des gestes barrières ce qui nous conforte dans la justesse de nos analyses.

Nous sommes désolés de ne pouvoir vous retrouver cette année pour une édition ou nous avions décidé de programmer deux « desafios » ganaderos avec les élevages de Peñas Blancas et Barcial le Samedi et ceux de Raso de Portillo et Los Maños le Dimanche.

Nous vous donnons donc rendez-vous les 7 et 8 Août 2021, pour notre prochaine feria. En toute logique, nous essayerons (sous réserve que cela soit possible) de reprogrammer les élevages prévus en 2020.

L’an prochain, nous devrions également pouvoir bénéficier d’une enceinte rénovée et couverte. A ce jour, nous ignorons bien entendu quelles seront les modifications sur la billetterie et sur vos abonnements respectifs.

Nous conservons bien entendu vos abonnements jusqu’à notre prochaine feria. Dès que nous aurons du nouveau, nous ne manquerons pas de vous tenir informés par le biais de notre nouveau site internet www.adaparentis.com ou de notre page facebook.

Afin de vous donner un peu de bonheur en cette période si compliquée, nous vous invitons à vous rendre sur notre site internet rubrique « videos » afin de découvrir les images du Campo et de nos toros que nous avons réalisées pour la Feria de cette année.

En vous remerciant de votre fidélité et dans l’attente de vous retrouver parmi nous en 2021,

Nous vous prions de croire Madame, Monsieur à l’assurance de nos meilleurs sentiments aficionados

                                                                                            Serge Villetorte Président de l’ADA Feria