Actualités

Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre…

Dans plusieurs posts successifs parus sur Facebook l’un des membres de l’opposition municipale siégeant au nouveau Conseil Consultatif Taurin en tant que désormais Vice-Président (toutes nos félicitations pour cette belle promotion !) réagit au Communiqué de l’ADA Feria.

Si l’on s’en tient uniquement aux déclarations, il s’agit là d’un pavé de bonnes intentions qui si l’on n’y prend pas garde nous ferait presque sortir les mouchoirs…

La réalité malheureusement est tout autre. Sans vouloir tomber dans la paranoïa, nous sommes convaincus que notre éviction était soigneusement préparée depuis déjà pas mal de temps. Plusieurs personnes nous ont fait part à l’époque d’indiscrétions sur ce qui se tramait dans notre dos… Plus concrètement, à l’approche des élections municipales, il n’aurait pas été de bon ton de ne pas renouveler la convention avec l’ADA Feria (Année du Centenaire). Cette décision aurait été du plus mauvais effet dans le contexte pré-électoral et les crispations autour des travaux de couverture des Arènes. Il a donc fallu attendre de meilleurs jours en l’occurrence la prise de fonctions de notre nouvelle Maire. Connaissant l’état des relations entre les différents acteurs, ce fut un jeu d’enfants pour elle d’entrainer fort intelligemment l’opposition dans sa manœuvre… Mais de là à ce que certains membres de l’opposition aient pu être des soutiens actifs à ce projet, cela reste pour le moins paradoxal…

Sans aucune illusion sur la versatilité politique de nos élus, nous avons pu mesurer comment certains champions de la soi-disant « démocratie participative » ont oublié (par connivence ?) de nous interroger (par simple correction) avant de succomber aux sirènes de la majorité municipale… La moindre des choses aurait été qu’avant le 3 Novembre (dernier jour précédant notre rencontre avec Madame le Maire) les représentants de l’opposition nous interpellent pour connaitre notre appréciation sur le sujet. Or, ils ne l’ont pas fait (en temps voulu) car ils ont été soit piégés, soit complices de la décision de notre Maire…qui très justement nous a informé le jour de notre rencontre avoir eu l’accord des élus lors de la réunion tenue le jour précédent…En clair, comme l’a écrit notre Maire « les conditions de l’intervention municipale seront à déterminer ultérieurement par des discussions en toute transparence avec l’ensemble des organisateurs » A croire que nous ne faisions pas partie des organisateurs et que nous n’avons pas su discerner la transparence des discussions…

Edito

L’ADA Feria a décidé de saisir le tribunal Administratif de Pau

Compte tenu des circonstances et de la manière dont s’est comportée la Municipalité de Parentis en Born à l’égard de l’ensemble des membres de l’ADA Feria et de tous les bénévoles qui ont œuvré durant plus de 15 ans à l’organisation des novilladas , notre Association a décidé de saisir le Tribunal Administratif de Pau pour trancher le litige qui l’oppose à la Ville de Parentis en Born suite à la décision de la commune de rompre la convention de mise à disposition des Arènes pour l’organisation des Bolsins, novilladas et corridas. Bien entendu, nous ne manquerons pas d’informer nos amis aficionados des suites données à ce dossier.