De 1919 à 1928 - De 1929 à 1935 - De 1936 à 1963 - De 1963 à 1970

De 1971 à 1980 - De 1981 à 1989 - De 1990 à 1999 - De 2000 à 2009

De 2010 à 2019

 

Le 9 Août 1981 :

Des CORTIJOLIVA mal présentés pour PEPIN JIMENEZ, BLAU ESPADAS, (1 oreille)  LUIS MIGUEL CAMPANO

Le 8 Août 1982 :

Une extraordinaire novillada de ROCIO DE LA CAMARA qui prit 21 piques . Le 4° extraordinaire prit quatre puyazos et renversa la cavalerie. A pied FERMIN VIOQUE (2 oreilles oreille) Vuelta al ruedo du novillo VICENTE YESTERA (Silence et Silence), RAFAEL PEREA BONI (Silence et Silence). Vuelta du Mayoral.

Le 14 Juillet 1983 :

Un lot de SOTILLO Y GUTTIEREZ avisé et dangereux pour MANOLO FUENTES, FERMIN VIOQUE (Vuelta Vuelta)MORENITO DE JAEN (oreille)

Le 7 Août 1983 :

Un mélange de GARCIA ALEAS et LOS EULOGIOS querencioso et décasté pour FERMIN VIOQUE (oreille oreille), SALVADOR MARIN et LAURI MONZON

Le 5 Août 1984 :

Six novillos de GIMENEZ INDARTE  pour EMILIO OLIVA (1oreille) MICHEL LAGRAVERE (oreille vuelta) ALVARO AMORES (vuelta)

Le 4 Août 1985 :

Une mansada de CAMALIGERA pour ENRIQUE VERA (Silence Silence) JOSE ANTONIO CARRETERO (oreille oreille)STEPHANE FERNANDEZ MECA (vuelta)

Le 10 Août 1986 :

Un lot de GILBERT MROZ épineux selon le quotidien régional pour DEMETRIO CENTENERA(oreille), RAUL GALINDO (vuelta), et DOMINGO DOMINGUIN (vuelta 2 oreilles)

Le 14 Juillet 1987 :

L’Union Torista Bordeaux-Parentis avec Juan José Escanciano organise sa première novillada avec du bétail de SOTILLO Y GUTTIEREZ. Au débarquement un novillo est tué par l’un de ses congénères et est remplacé par un sobrero de FERNAY de très grande bravoure. DOMINGO DOMINGUIN (oreille vuelta), JOSE MARIA PLAZA (vuelta) et JEAN LUC LAFITTE. Vuelta du Mayoral et Prix de l’ANDA pour le sérieux du bétail présenté en 1985,1986 et 1987.

Le 9 Août 1987 :

Six novillos de TARDIEU tardos et querenciosos pour  STEPHANE FERNANDEZ MECA (vuelta oreille), MIGUEL MARCOS (vuelta 2 oreilles) et ANDRES VELEZ à cheval (oreille -2 oreilles)

Le 14 Juillet 1988 :

Le grand retour en France des PRIETO DE LA CAL avec une course légendaire et une après midi d’apocalypse pour les  héros DOMINGO DOMINGUIN qui passa son temps sur les cornes de ses opposants, FERNANDO CAMARA (silence silence) et MARCO GIRON (oreille). La presse dans son ensemble est éloquente : « Une tarde de cauchemar » selon Sud Ouest, « Goya sous les platanes » pour l’Humanité ou « Tarde d’Apocalypse » pour Tendido. Cuadrillas en déroute devant des mansos de sentido.

Le 21 Août 1988 :

Six novillos de AMPARO élevage d’origine Contreras situé à Bazas qui permirent aux toreros de briller pour EL JAVI (oreille) , EL BONI (vuelta) et FREDDY COSTON à cheval.

Le 6 Août 1989 :

De nouveau PRIETO DE LA CAL avec un lot  bien présenté dont 4 furent mansos pour DOMINGO DOMINGUIN (vuelta), SERGIO SANCHEZ (vuelta), JUAN CARLOS BELMONTE (oreille)

Nos coordonnées

Association des Aficionados de Parentis
Bp 14
40161 Parentis en Born Cedex
Tél : 05.58.78.45.34 Courriel : ada-parentis@wanadoo.fr